lundi 18 mars 2013

La sanctification de Stéphane Hessel par Martin Hirsch


Martin Hirsch est l’ancien président d'Emmaüs France et de l'Agence nouvelle des solidarités actives. De 2007 à 2010 il fut dans le gouvernement de François Fillon Haut-commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté. Diplômé en biochimie, titulaire d'un DEA de neurobiologie, il intégra l'École nationale d'administration en 1988 (promotion Jean Monnet) et à sa sortie il entra au Conseil d'État. A première vue, Martin Hirsch est donc un homme d’humanisme et de savoir. On est donc étonné de voir écrit sous sa plume des sottises dignes d’idéologues de bas niveau.

Dans un article intitulé « Les attaques sur la relation de Stéphane Hessel avec Israël étaient indignes » il assure qu’il lui est important de témoigner de la relation du disparu avec Israël « qui lui a valu des attaques (…) indignes » car considéré « (…) à tort, comme un ennemi d'Israël ». « Stéphane Hessel était un ardent militant de la paix, et c'est dans cet esprit qu'il situait son combat pour la paix en Israël et en Palestine, toujours aux côtés des militants pacifistes, des deux côtés ».

Nul ne conteste en effet qu’il existe en Israël des militants pacifistes. Des ongs prêtes à sacrifier le pays au nom d’une paix chimérique, jusqu’aux Israéliens disposés à une grande majorité à la création d’un deuxième état de Palestine vivant en paix au côté de l’état du peuple juif, la Paix est réellement un sujet majeur dans la vie du pays et non un vain mot.

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

En revanche, chacun aura du mal à trouver l’équivalent en face ! Pas une Ong ‘’palestinienne’’ ne prône une paix reconnaissant Israël pour ce qu’il est. Pas un parti politique, un député, un média n’oseront l’impair de s’opposer aux forces armées exigeant une « Palestine » judenrein de la mer au Jourdain. Où sont donc les « militants pacifistes palestiniens » annoncés par Martin Hirsch ? Nul ne les trouvera. Les seuls que l’ont apercevra aux côtés de « l’ardent militant de la paix » Stéphane Hessel ne sont autres que les militants du Hamas qui refusent net l’existence de l’Etat d’Israël.


 On comprend mieux à la lecture de cette réalité les réactions indignées de ceux qui mettent un P majuscule au mot paix.

L’autre aberration ânonnée dans ce texte est la récitation du dogme officiel enveloppant ‘’l’icône’’ disparue : « (…) la déclaration internationale des droits de l'homme, qu'il avait contribué à écrire ».

Affirmation pourtant démentie le dix décembre 2008 sur un site de l’Onu :

« Au cours des trois années, 1946, 1947, 1948, il y a eu une série de réunions, certaines faciles et d'autres plus difficiles. J'assistais aux séances et j'écoutais ce qu'on disait mais je n'ai pas rédigé la Déclaration. J'ai été témoin de cette période exceptionnelle ».

Ni même contributeur ou collaborateur des auteurs de cette déclaration. Uniquement chef de cabinet de l'un des huit secrétaires généraux adjoints de l'Onu, le Français Henri Laugier, chargé des affaires économiques et sociales, qui ne faisait pas partie du comité chargé de rédiger la Déclaration.

Pour quelles raisons l’ancien Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté s’entête t-il à répéter à nouveau un mensonge que chacun peut éventer grâce à l’ami Google ?

Pour quelles raisons persévère t-il à le faire passer pour un ‘’pacifiste’’ malgré son soutien publique à une organisation criminelle et terroriste classée comme telle par les occidentaux ?

La seule réponse adéquate est l’idéologie de gauche qui l’anime. Une doctrine fétide pour qui le mensonge n’est qu’un moyen comme un autre de faire avancer l’agenda politique.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

La paix dont parle Mr Hirch en parlant d'Hessel, c'est la paix des cimetières, bien entendu pour Israel. Maxime.

Anonyme a dit…

Je pense qu'il faut clarifier un point en ce qui concerne M. Hessel, le message de son opuscule (j'hésite avec opusculet sans être sur que le mot existe) n'était pas "soyez indignés" mais "soyez indigne" ( sans doute une coquille de l'imprimeur)
Vu sous cet angle, le comportement de M. Hessel était parfaitement conforme à son message.

Cordialement,

Elie

Simon a dit…

Cher Victor ,
vous lire est toujours un plaisir .
vous reprenez souvent et peu être pour montrer notre volonté toujours vers la paix que "la grande majorité des israeliens veux un état palestinien".
peu être pourriez vous préciser ou ,quand ,comment elle le veux et qui est cette grande majorité ?
j'arrive de paris pour les fêtes de pessah .De ma famille , parents frères, soeurs, tantes ,oncles ,neveux,de mes amis, de Ashdod à Haifa en passant par Tel aviv et Natania de Tibéria à Efrat en passant par Jérusalem de très religieux en complets laics, en rajoutant (sans les compter)des parisiens qui comme moi n'ont pas encore fait leur alya, il n'y en a aucun qui pense qu'il faille laisser un pouce d'Israel, Aucun qui ne soit triste à l'évocation du fait que l'on ne puisse librement être sur la terre de Joseph , Rahel, que la terre achetée par Jacob n'est plus connue sous le nom de Chilo, qu'aller vivre ou péleriner du côté de nos patriarches paisiblement est un droit que le monde nous enlève ,que l'on n'évoque même plus Jéricho alors qu'Israel a commencé par elle .
En fait aucun qui ne soit dupe du fait qu'au travers de toutes ces loupes dont ils se servent pour voir que l'on construit une habitation pour vivre ,c'est encore la qualité de juif qui est pourchassée .Jonathan Pollard est l'éxutoire juif des usa, car autrement allez m'expliquer ..
De grace ne leur donnez plus de grain à moudre à force de reprendre que la très grande majorité d'Israel veux s'amputer ....

Victor PEREZ a dit…

Simon,

Il nous faut être réaliste. Tôt ou tard il faudra bien trouver un moyen pour se débarrasser de cette population qui se voit peuple que par la haine qu'elle nous porte.

C'est à mon avis celui de la majorité du peuple juif.

Hag saméah de Pessah

Naibed a dit…

C'est aussi, et depuis très longtemps, mon avis. Et je ne suis pas juive.

Morgane a dit…

Etes vous pour la peine de mort ?

Morgane

Victor PEREZ a dit…

Morgane,

Lorsqu'il s'agit de terroristes, individus répandant le sang parmi les civils quel qu'ils soient et quel que soit leur cause, oui.

Et vous ?

Morgane a dit…

Je suis contre la peine de mort car même la justice peut se tromper, et on a plein d'exemples.

Cela dit, votre solution serait radicale. Indigne mais radicale.

Morgane

Victor PEREZ a dit…

Morgane,

Effectivement les tribunaux peuvent se tromper.

Mais lorsque vous vous trouvez face à des individus qui revendiquent leurs actes, qui eux sont indignes de l'être humain, qui s'en glorifient et deviennent des modèles à suivre alors la Justice se doit de les envoyer en enfer.

Quel sort prévoyez vous aux terroristes, quels qu'ils soient qui ont assassiné un enfant de 8 ans, estropié sa sœur plus jeune et blessé leur mère alors que le père et mari courrait le marathon de Boston ?

Sans oublier les 170 autres blessés !