jeudi 31 octobre 2013

La sale propagande de Laurent Zecchini et du Monde

Faut-il encore présenter l’envoyé spécial à Ramallah du quotidien Le Monde et ses penchants systématiquement anti-israéliens ? Un travers qui donne uniquement la parole à tous ceux qui abondent dans le sens islamogauchiste si en verve en France et ‘’démontrent’’ combien les Israéliens sont opposés à tout accord de paix. Dans un énième article intitulé « "Jamais les Israéliens n’ont été si intransigeants", selon le secrétaire général de l’OLP », Laurent Zecchini donne tribune libre à Yasser Abed Rabbo pour qu’il y déverse sa ‘’vérité’’ sur les négociations en cours et sa condamnation des exigences israéliennes.

« Et le secrétaire général de l’OLP d’énumérer les conditions posées par les négociateurs israéliens : " Maintien d’une présence militaire dans la vallée du Jourdain, maintien des blocs de colonies, du mur de séparation, présence militaire sur le sommet des montagnes, Jérusalem est exclue de la négociation et l’espace aérien sera sous notre contrôle… Je n’invente rien, c’est ce qu’ils nous disent ! " »

A lire rapidement tel que le font la plupart des lecteurs, nul n’hésitera à blâmer l’Etat d’Israël ! Cependant, à y lire de plus près, il s’agit là d’un flagrant refus ‘’palestinien’’ de toute paix validant une quelconque légitimité à ce pays.

Inscrivez-vous pour recevoir par courriel les nouvelles publications du blog.

- Maintien d’une présence militaire dans la vallée du Jourdain, présence militaire sur le sommet des montagnes, l’espace aérien sera sous notre contrôle

Chacun se souviendra effectivement des ‘’garanties’’ internationales et de ‘’l’efficacité’’ des observateurs non israéliens le long du couloir de Philadelphie, séparant l’Egypte de la bande de Gaza, après le retrait unilatéral de 2005. Qui, parmi les saints d’esprits, peut s’attendre de nos jours à ce que le peuple israélien mette sa sécurité entre les mains d’Abbou Mazen, de ses affidés ou ceux du Hamas ? Sans oublier l’Iran et ses satellites antisémites ni les pays sunnites.

Est-il donc si extraordinaire de voir l’Etat d’Israël exiger la présence de ses propres forces le long de la frontière avec la Jordanie ainsi que sur le sommet des montagnes de Judée et de Samarie et la main mise sur l’espace aérien ? Seul un état suicidaire renoncera à être le garant de sa propre sécurité. Yasser Abed Rabbo en rêve !

- maintien des blocs de colonies, du mur de séparation,

Il n’y a que Le Monde et son correspondant pour laisser entendre par le vocabulaire choisi qu’Israël continuera à ‘’coloniser’’ le nouvel état de « Palestine ». Sauf que ces ‘’colonies’’, après un éventuel traité de paix, seront situées en territoire israélien, et ne seront donc plus des ‘’colonies’’,  ou deviendront des villes et des villages ‘’palestiniens’’ peuplés de citoyens juifs devenus ‘’palestiniens’’.

Les Israéliens, par leur nature trop bonne, ne laisseront pas l’AP sombrer dans son rêve lugubre d’un nouvel nettoyage ethnique sur ce que fut le berceau historique du Judaïsme, tel que pratiqué par la Jordanie de 1948 à 1967 !

Pour ce qui est du « maintien du mur de séparation », sur les portions ne prêtant pas à discussion il se transformera automatiquement en frontière internationale. Pour les sections détruites le nouveau tracé aura la même fonction. Celle-ci, au grand dam du négociateur, séparera encore les deux peuples. Il n’y a donc pas de doute, ‘’l’apartheid’’ israélien continuera ! Laurent Zecchini doit s’en réjouir !

- Jérusalem est exclue de la négociation

Quand bien même cette ville serait au menu des discussions, la très grande majorité du peuple israélien est contre toute division, particulièrement lorsqu’il s’agit de se séparer du lieu le plus saint du Judaïsme, un lieu qui a fédéré le peuple juif à travers les millénaires. La veille ville restera ad vitam aeternam la capitale de l’Etat d’Israël, nation du peuple juif que refuse de reconnaître comme tel l’Autorité palestinienne.

« A l’université Bar-​​Ilan, M. Netanyahou a durci le ton, expliquant que la " clé la plus importante pour résoudre le conflit " est la reconnaissance par les Palestiniens qu’Israël est " l’Etat-nation du peuple juif ". Cette exigence est irrecevable, souligne Yasser Abed Rabbo, parce qu’elle revient " à demander aux Palestiniens de devenir sionistes. Comme condition de la paix, nous devrions reconnaître la nature d’un Etat qui nous occupe ? Un million et demi de Palestiniens vivent en Israël avec la citoyenneté israélienne. Nous savons par expérience qu’on ne peut résoudre un conflit aussi compliqué sur une base idéologique ou religieuse. " »

Le risible ici n’est autre que de refuser la légitimation d’Israël comme état du peuple juif en prétextant une « occupation »… qui ne sera plus car la paix sera alors signée. Que les ‘’Palestiniens’’ deviennent ou non Sionistes ensuite cela intéressera peu de monde. Les Israéliens en premier lieu. Quant au vingt pourcent de la population israélienne qui se considèrent peu ou prou comme des ‘’Palestiniens de l’intérieur’’, ceux-ci n’ont aucun droit entant que peuple au sein de l’Etat d’Israël mais tous les droits au sein de leur nouveau pays qui s’appellera, on le suppose, « Palestine ».

Chacun doutera très fortement que ces Arabes israéliens quittent alors le pays du peuple juif pour aller vivre sous le règne d’un Mahmoud Abbas, voire d’un Ismaël Haniyeh. D’aucuns les affirmeront Sionistes ! Pas même un nouveau tracé de frontières les installant d’office en « Palestine » leur agréera.

La sympathie a des limites !

Celle du quotidien Le Monde et de son journaliste envers la cause anti-israélienne est, en revanche, sans limite. D’où cet énième article propagandiste qui prend les lecteurs pour des imbéciles, l’essentiel étant qu’ils soient dressés à aboyer contre Israël à tout propos et principalement contre toutes leurs exigences, quand bien même sont-elles les plus fondées.

25 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce billet d'humeur confirme les craintes et les "accusations" d'intransigeance relevée par le correspondant du quotidien ici houspillé.

"Sauf que ces ‘’colonies’’, après un éventuel traité de paix, seront situées en territoire israélien"

" La veille ville restera ad vitam aeternam la capitale de l’Etat d’Israël"

Pour éviter d'être qualifié d'intransigeant, il faut se rappeler que des négociations ne se font pas tout seul. Que les demandes de chacun ne seront pas reprises en totalité dans l'accord. Et surtout qu'affirmer le résultat avant la négociation n'est plus de l'intransigeance, mais relève d'une outrecuidance rare
Cela consiste surtout à bourrer le crâne du lecteur. Cela s'appelle de la propagande.
J'ignore si celle ci est sale. En tout cas elle est grossière.

Hector

Bernard a dit…

Ne nous avançons pas trop vite. Négocions ! Négocions !

Le futur n'est pas encore certain. Chacun a ses demandes et ses certitudes mais le résultat est encore loin.

Bernard

Victor Perez a dit…

Hector,

Avez vous vu un pays indépendant comprenant sur son sol des "colonies" appartenant à un tiers pays ? Moi jamais ! Soit elles seront détruites, soit elles deviendront "palestiniennes", ou israéliennes parce que situées légalement sur le sol; d'Israël.

Cette logique vous échappe car trop lobotomisé !

Par ailleurs, comme vous le dites si bien : "les demandes de chacun ne seront pas reprises en totalité dans l'accord"

Jérusalem restera donc la capitale indivisible de l'Etat du peuple juif. Le peuple d'Israël n'est absolument pas prêt à se séparer de son premier lieu saint. D'autant plus que celui-ci n'est jamais cité dans les livres saints de l'Islam.

En fait, ce que vous avez démontré par ce commentaire si simplet est votre sympathie envers cette sale propagande que je dénonce. Votre outrecuidance à maintenir cette propagande comme "vérité" dépasse tout entendement.

Anonyme a dit…

Mon commentaire est simplet car il répond à quelque chose de tout aussi simplet.
Vous montrez vos muscles et jouez à celui qui a la plus grosse. C'est une technique de négociation, c'en est une de propagande, mais ce n'est absolument pas une analyse.

Et surtout cela démontre exactement ce que le vilain quotidien a publié. Ce que je pourrais sans trop forcer le trait résumer par "on veut bien négocier à condition que l'on obtienne toutes nos demandes"

Cela s'appelle de l'intransigeance en bon français, et tout le blabla que vous mettez autours ne change rien.

Il n'y a pas de jugement de ma part. Les demandes de libération des palestiniens avant négociations peuvent être qualifiées de même. Leurs exigences sur Jérusalem aussi.

Pourquoi avez vous ainsi peur des mots. Intransigeant n'est pas une insulte, c'est un fait. Colonie aussi, c'est un fait.

Ne serait-ce pas car vous menez une guerre médiatique dans laquelle vous voulez passer pour "parfait". Voulez vous réécrire l'histoire M. Perez?

Une phrase censée du représentant de l'OLP "on ne peut résoudre un conflit aussi com­pliqué sur une base idéo­lo­gique ou religieuse"

A méditer?

Hector

Victor Perez a dit…

Hector,

Votre technique de répondre aux questions simples par d'autres sujets est depuis longtemps éventé. Technique qui permet d'éviter les questions épineuses. Telle " Avez vous vu un pays indépendant comprenant sur son sol des "colonies" appartenant à un tiers pays ?"

Par ailleurs, dès que j'applique votre réflexion aux intérêts israéliens il n'y a plus personne pour la défendre.

"les demandes de chacun ne seront pas reprises en totalité dans l'accord" " Dixit vous-même.

Il est tellement pus facile de renvoyer le contradicteur en l'accusant d'assurer que "on veut bien négocier à condition que l'on obtienne toutes nos demandes".

Jusqu'à preuve du contraire, c'est encore Israël qui a fait depuis 20 ans des concessions et l'OLP qui n'en a fait aucune.

Et pour répondre à votre invitation à méditer, tout en restant dans l'objet qui a amené le représentant de l'OLP à ce sujet de "méditation", peut-on faire et concrétiser la paix avec un ennemi dont on refuse absolument de reconnaître ce qu'il est ? A savoir, l'Etat du peuple juif.

Ne doutant pas que vous chercherez encore longtemps querelles sur des non-sens et des stupidités, je vous invite à aller vous répandre sur des forums qui auront l'oreille attentive à vos "analyses" époustouflantes.

Sauf à répondre très précisément aux questions soulevées par notre échange, merci de ne pas insister.

Bernard a dit…

Au bout d'environ 3 mois de négociations, on connait à peu près les demandes des deux protagonistes. Ces dernières sont bien sûr exagérées pour garder de quoi négocier.

Les positions font peur mais nous devons garder notre calme.

La surprise serait qu'ils trouvent un accord dans 6 mois !

Bernard

Anonyme a dit…

C'est vous qui changez de sujet. On part de l'intransigeance israélienne et vous posez des questions sur les colonies.
Accusez son contradicteur de ses propres travers est aussi une technique éculée.

Chypre. D'autres questions hors-sujet? Ou alors au lieu de parler de l'intransigeance israélienne vous allez partir sur le problème turc ou sur l'Union Européenne?

Les concessions israéliennes?
Il y en a eu, certes.
Certaines furent constructives.

Maintenant si vous voulez me faire croire que le Likoud au pouvoir a abandonné sa charte et en particulier le refus d'un état arabe à l'ouest du Jourdain.... C'est que vous me prenez pour un imbécile.

L'OLP a reconnu Israël comme Etat à part entière et comme partenaire légitime de négociation, ce qui est amplement suffisant pour... négocier.

Mais si vous pensez régler ce conflit avec votre idéologie, je vous en prie, continuez à vous massacrer en braillant d'un côté que la "Judée-Samarie" est juive et de l'autre que la Cisjordanie est arabe, ou palestinienne.

C'est votre problème. Toujours est-il que l'intransigeance israélienne n'apportera pas la paix.

Et cette intransigeance vous ne l'avez pas niée, vous avez juste essayé de la justifier. Pourquoi pas cela dit, elle est peut-être justifiable, explicable, voire compréhensible. Mais accuser ceux qui ne font que constater de "sale" propagandiste est ce que l'on appelle un coup bas.

hector

Victor Perez a dit…

Hector,

Chypre est-il un pays indépendant ou occupé ? C'est pour cela que l'on parle de colonies turques.

Si la "Palestine" devient indépendante, cela signifiera qu'Israël se retirera des territoires "palestiniens". Parler donc de colonies est donc bien une sale propagande.

Non seulement vous ne comprenez rien à ce qui est écrit mais vous croyez en remontrer à d'autres sur le conflit.

Vous comprendrez donc aisément (j'en doute fortement à vrai dire) que je mette fin à ce dialogue stupide.

Je vous laisse à vos certitudes.

Bernard a dit…

Il reste le mois de décembre pour les négociations, et après..................... peut être que les EU apporteront un projet qui pourra servir de base.

Je pense que cela peut faire avancer les choses mais les deux parties seront contre ce projet. Ils devront négocier des modifications. Mais le voudront ils ?

Sans aide extérieure, voir sans encouragements très appuyés, rien ne se fera. Le constat d'un échec serait terrible, même si on sait depuis le début que les chances sont très très minces.

Il faudra bien agir un jour.....

Bernard

Victor Perez a dit…

Bernard,

Vous avez raison ! Sans "sans encouragements très appuyés " les "Palestiniens" et le monde musulman ne reconnaîtront jamais l'Etat d'Israël comme l'état du peuple juif.

Cela dure depuis 1948 et durera, à mon avis, encore quelques bonnes générations. Jusqu'à ce que l'Islam soit rangé dans les mosquées avec interdiction d'en sortir.

Bernard a dit…

Mon message n'a pas du être pris par le système.

Je disais donc que vous les religions devraient rester dans la sphère privée et ne jamais être dans la sphère publique. Israel fera donc ce qu'il veut de son pays, juif ou pas, et que la reconnaissance du pays suffit.

Cela dit vous me faites bien rire en voulant enfermer l'Islam dans les mosquées. J'ai un peu l'impression que votre religion sort beaucoup des synagogues.

Bernard

Victor Perez a dit…

Bernard,

Heureusement que le Judaïsme et sorti des synagogues ! C'est ainsi qu'il a éveillé le monde aux lumières et aux droits de l'homme.

Pouvez vous en dire autant de l'Islam ?

Quant à savoir si Israël "fera donc ce qu'il veut de son pays"... Israël n'est le dhimmi de personne pour demander une autorisation d'être ce qu'il souhaite.

En revanche, pour que la paix règne, ne faut-il pas que le monde musulman reconnaisse que l'Etat d'Israël est bien l'état du peuple juif ?

Je sens bien que cette exigence vous gène énormément. Et vous prétendez rechercher la paix ! Quelle bonne blague ! Savez vous que tout antisémite qui se respecte possède le même discours que le vôtre ? Cele ne vous gène pas ?

Bernard a dit…

"En revanche, pour que la paix règne, ne faut-il pas que le monde musulman reconnaisse que l’État d'Israël est bien l'état du peuple juif ?"

Je ne pense pas, non.

"Savez vous que tout antisémite qui se respecte possède le même discours que le vôtre ?"

Je ne pense pas, non. Je ne suis pas du tout antisémite. Vos raccourcis me surprendront toujours.

Pourquoi simplifier à ce point votre jugement ? Pour avoir raison ?

Bernard

Victor Perez a dit…

Bernard,

L'antisémite, aussi, pense que le peuple juif n'a pas le droit à un pays.

A vous donc de vous dissocier de lui si vraiment vous ne l'êtres pas!

Bernard a dit…

"L'antisémite, aussi, pense que le peuple juif n'a pas le droit à un pays."

Les israéliens ont droit à leur pays, et ils ont le droit d'être juifs, c'est certain, mais c'est leur choix.

Bernard

Victor Perez a dit…

Bernard,

L'antisémite sait aussi jouer sur les mots pour ne pas paraître antisémite.

C'est fou ce que vous lui ressemblez de plus en plus !

Bernard a dit…

Seriez vous un peu obtus ?

Être antisémite, ce n'est pas vouloir que la religion reste dans la sphère privée !

La sphère publique ne s'occupe pas des religions.

Bernard

Victor Perez a dit…

Bernard,

C'est vous qui êtes obtus ! Reconnaître le droit du peuple juif à avoir son propre pays n'a rien à voir avec la religion mais tout des droits de l'homme.

Refuser ce droit au peuple juif c'est donc être antisémite. Soutenir l'AP dans ce refus c'est refuser les droits de l'homme lorsqu'il est juif.

A vous de voir si vous êtes antisémite ou non !

Bernard a dit…

Je ne suis pas certain que les droits de l'homme interviennent au sujet des juifs. Au niveau des israéliens, oui.

Je refuse d'être traité d'antisémite au sujet d'une religion. Je pense que la religion n'existe pas, comme celle des chrétiens ou des musulmans. Chacun croit en ce qu'il veut, et ne peut pas jeter sa religion à la figure de l'autre.

Parlez moi des israéliens, des palestiniens, des jordaniens, etc...... là, je connais !

Bernard

Victor Perez a dit…

Bernard,

On va mettre une fin à ce jeu stupide.

Le monde musulman refuse de reconnaître aux Israéliens le droit de posséder leur propre pays. Savez vous pourquoi ? Parce qu'ils sont Juifs !

S'ils étaient tous musulmans, il n'y aurait aucun problème. D'ailleurs, se bat-il contre la Jordanie, autre pays crée à partir de la Palestine ? Demande t-il le "droit de retour des réfugiés" en Jordanie qui est leur véritable pays ?

Bien sûr que non !

Maintenant, mettrez vous en face d'une glace et posez vous la question si votre discours n'est pas celui d'un antisémite.

Fin !

Joséphine a dit…

Que vous a donc fait Bernard. Il s'exprime et je suis d'accord avec lui sur certains points.

Que se passerait il si les habitants d’Israël étaient chrétiens par exemple ?

Cela dit, J. Kerry à présenter son plan de paix et ce dernier va maintenant être compléter et affiné par les deux pays. Peut être que ......

Joséphine

Victor Perez a dit…

Joséphine,

Votre naïveté me "touche".

Si les habitants d'Israël étaient chrétiens... eh bien...Ils ne seraient pas à la fête non plus.

Joséphine a dit…

Comment envisager que les palestiniens acceptent des soldats israéliens sur leurs terres ? Les USA ont accepté une idée israélienne sans réfléchir.
Il faut trouver une autre solution, c'est certain. Une autre armée, onusienne par exemple. Sinon, ça risque de bloquer. Les palestiniens se sont déjà fait prendre par des solutions provisoires.

Joséphine

Victor Perez a dit…

Joséphine,

En voilà une bonne idée ! Pourquoi ne pas installer la même force onusienne que celle qui a ....par exemple (mais il y a de nombreux autres exemples) déguerpi dès que le Hamas a élevé le ton en 2007 le long de la frontière égypto-gazaouite ?

Avec la haine qui suinte autour d'Israël, êtes vous aussi naïve (ou plus) pour croire que ce pays mettra sa sécurité entre des mains autre que les siennes ?

Joséphine a dit…

Il faudra bien trouver une solution. Peut être qu'il n'y a pas que l'armée israélienne quand même.

Les protagonistes négocieront.

Joséphine