mardi 1 septembre 2009

Dans quel monde vivons-nous ?

A lire le compte rendu de la presse en général, et sur le conflit proche-oriental en particulier, un sentiment d’agacement et de rage assaille tout quidam un tantinet logique. Lorsque ce n’est pas le ‘’journaliste’’ qui va de son ‘’scoop’’ sur Israël, c’est le politique ou encore ‘’l’expert’’ qui prend la place laissée vacante.

On s’est familiarisé, par les soins de ces procurateurs par excellence, à ce que ce pays soit devenu, au fil du temps, le vilain petit canard responsable des maux de ce petit monde.

Mais comme dit l’adage, trop c’est trop !

Après moult imputations ignominieuses datant de presque Mathusalem, comme l’accusation revisitée du journal Aftonbladfet qui a vu dans les soldats israéliens des intermédiaires meurtriers négociant, au mieux des intérêts de l’état d’Israël, les organes récupérés sur les ‘’Palestiniens’’, voici Mouammar Kadhafi, lors du sommet extraordinaire de l'Union africaine consacré aux guerres sur le continent, incriminant Israël « d'être derrière tous les conflits en Afrique », de se servir « de la protection des minorités comme prétexte pour déclencher les conflits », ou affirmant encore que « Les Israéliens forment un gang et sont derrière tous les problèmes de l'Afrique ». (Sida, sécheresse, réfugiés …La liste de ‘’problèmes’’ dus au ‘’gang juif’’ étant trop longue à établir, chaque admirateur du Colonel y rajoutera celui qu’il désire !!!)

Outre un aveu du dirigeant libyen que la protection des minorités lui importe peu, on recherche désespérément des preuves de ses imputations.

Mais les faut il réellement pour que ces charges prennent forment dans l’esprit planétaire ?

-Qui se soucie réellement d’obliger ce dictateur à prouver ses assertions ?
-Quel chef d’état refusera de l’accueillir et de parapher des accords énergétiques et économiques suite à ses dires stupides ?
-Quelle Ong internationale s’élèvera contre cet éternel état de fait qui place Israël dans la posture d’accusé ?
-Quel parti politique d’un état démocratique s’indignera à ce sujet quitte à rehausser son honneur et perdre quelques électeurs ?
-Quel média écrira en lettre majuscule un titre aussi frappant que fut celui de Zola dans l’affaire d’Alfred Dreyfus ?
-Quel individu aura la force de caractère de braver le politiquement correct à l’image d’un Clémenceau ou le courage des Justes sauvant des Juifs au péril de leur vie ?
-Qui rappellera haut et fort que l’inculpé d’office est innocent jusqu’à la preuve du contraire ?

A toutes ces interrogations, une seule la réponse s’impose. Personne ! Ou presque !

Peu de gens croiront sincèrement, effectivement, aux diverses diffamations portées à l’encontre de « l’entité sioniste ». Et pourtant, tant d’individus de par le monde n’hésiteront point à défiler à la moindre occasion qui leur sera donné de décrier l’état des Juifs. Pour quelle raison, sinon la haine du juif, perpétuel bouc émissaire de génération en génération ?

Si l’on avait besoin d’une seule preuve que la planète ne tourne pas rond à nouveau, l’imputation permanente à Israël de tous les maux est à elle seule parlante et démontre que l’occident, fier pourtant de ses valeurs, est prêt de nos jours à presque toutes les bassesses pour assurer son mode de vie. Ce qui préfigure des lendemains destructeurs et qualifie notre époque de munichoise.

Triste époque !

6 commentaires:

Albatros a dit…

Bon matin Victor.

Considérant la longue haine qui poursuit les Juifs, je serais presque tenté de dire que c'est lorsque l'antisémitisme baisse que le monde ne tourne pas rond... De l'ironie un peu facile, je l'admets volontiers.

Concernant Kadhafi, il fait partie de ces potentats ridicules dont on se moque par derrière mais, diplomatie oblige, on déroule le tapis rouge quand il débarque avec sa tente. Ses dernières déclarations vont susciter des commentaires ironiques et dépréciatifs dans pas mal de ministères ou de salles de presse, mais les règles du jeu politique exigent d'arrondir les angles. Surtout quand il est question d'un dictateur qui n'hésite pas à avoir recours aux kidnapping, au chantage (voir l'affaire des infirmières bulgares) et au terrorisme (voir l'affaire Lockerbie).

Rappelez-vous le couronnement de Bokassa, auquel une partie du gratin a assisté. Étaient-ils dupes, les VGE et les autres? Certainement pas, ils méprisaient probablement ce dictateur d'opérette, mais business is business. On sait depuis longtemps que la diplomatie et la politique n'ont que de lointains rapports avec la morale.

Sauf dans le cas d'Israël bien sûr. Apparemment beaucoup de gens estiment que les dirigeants Israéliens, et eux seuls, doivent se plier à des critères moraux très stricts. Je ne crois pas que cette tendance puisse s'inverser dans un futur proche. Ce "deux poids deux mesures" va durer.

Salutations.

Victor PEREZ a dit…

@Albatros,

Rien à ajouter à ce que vous avez écris.

Sauf que je me suis empressé de faire connaître votre blog à mon carnet d'adresse.

Amitiés

Bob a dit…

Un très bon livre à lire sur le comportement de l'Occcident envers l'Islam... "un désastre". Lisez:
http://www.cdec-asso.info/article-31515328.html

Bob a dit…

Anatomie d'un désastre (L'Occident, l'Islam et la guerre au XXI siècle. Enyo (Edition Denoël)

Ariel a dit…

Bonjour,

J’ai le plaisir de vous présenter mon blog intitulé Bichoul Aviv, cuisine de Printemps, consacré aux recettes japonaises casher.

Il y a peu de recettes casher concernant la cuisine japonaise sur la toile. Aussi, je vous propose des solutions culinaires rapides, faciles à réaliser et peu onéreuses.

A bientôt

Ariel
http://cuisinejaponaisecacher.over-blog.com/

Victor PEREZ a dit…

@Ariel,

J'ai promu votre blog à mon carnet d'adresse.

Bonne chance